Carte grise en ligne, PACS en mairie, consultations médicales «complexes» : retour sur tout c qui change à partir d'aujourd'hui !

 
01 novembre 2017
Le 1er novembre 2017 est synonyme de changement. Retour sur ce qui devrait évoluer et les impacts attendus.

Point permis de conduire tout d'abord. En effet, à partir d'aujourd'hui, les guichets carte grise et permis de conduire vont fermer leur portes dans toutes les préfectures et sous-préfectures. L'usager devra désormais se tourner vers internet et les deux sites mis en place par le gouvernement.  Pour la carte grise, un changement d’adresse, une déclaration de cession d’un véhicule ou une demande de carte, il faudra désormais se tourner vers https ://immatriculation.ants.gouv.fr. 

Concrètement, lorsque vous acheterez un véhicule, le vendeur aura pour obligation de remplir le certificat de cession, directement sur le site. Dès lors, celui-ci obtiendra un code qu'il devra communiquer à l'acheteur afin que celui-ci puisse se connecter et établir sa carte grise. Concernant le permis de conduire, toute demande (vol, détérioration, expiration de la durée administrative de votre permis de conduire, prorogation poids lourd, changement d’état-civil, extension du permis de conduire, premier permis de conduire) devra obligatoirement se faire via le site https ://permisdeconduire.ants.gouv.fr/.

Second changement : la hausse des prix du gaz. En effet, dès aujourd'hui, le prix du gaz va augmenter d'environ 2.6%. Les tarifs réglementés augmenteront ainsi de 0,8% pour les consommateurs qui utilisent du gaz pour la cuisson, de 2,7% pour ceux qui l'utilisent pour se chauffer et de 1,2% pour ceux qui en font un double usage chauffage et cuisson. Troisième changement important, celui concernant le PACS. En effet, si vous souhaitez vous pacser, dès le aujourd'hui, l'enregistrement de déclarations ou de dissolutions de Pacs sera transférer de l'officier d'état-civil à la mairie.



Enfin, le prix de la consultation chez votre médecin devrait augmenter. En effet, si la consultation est déjà passée à 25 euros, de nouveaux tarifs devraient s'appliquer pour les consultations compexes (prise en charge d’une scoliose ou d’un diabète gestationnel) et très complexes (comme celles visant à « informer un patient nouvellement atteint d’un cancer ou de la maladie d’Alzheimer sur son traitement »). Celles-ci passeront à 46 et 60 euros.