Irak : un djihadiste belge, condamné à la pendaison

22 mai 2018
L'Irak a décidé de sévèrement punir les combattants de Daesh, capturés par l'armée.

Tarik Jadaoun, djihadiste belge, a en effet été condamné à la pendaison par la justice irakienne pour son appartenant à l'Etat Islamique. Sa tentative d'amadouer les juges en assurant s'être "fourvoyé" n'aura donc pas fonctionné et c'est à la fin de son procès que celui qui était surnommé Abou Hamza al-Belgiki a appris sa sentence. Apparu dans plusieurs vidéos, il menaçait la France et la Belgique d'attentats au point de se faire surnommer le nouvel Abaoud, en référence à l'organisateur des attentats du 13 novembre 2015.

Cependant, lui, a expliqué n'avoir jamais fait parti des combattants : « Je n’étais pas combattant, je dirigeais une section d’infirmiers de l’EI, je soignais tout le monde. J’ai travaillé à l’hôpital al-Joumhouriya de Mossoul et dans des hôpitaux ambulants à Makhoul et Beïji ». Ajoutant avoir été forcé de faire ce genre de vidéo, Jadaoun a assuré être "désolé". Il a 30 jours pour faire appel, après quoi la pendaison pourra avoir lieu.