INSOLITE

"J'ai fait Ghostbusters" : retour sur l'improbable anecdote d'Adil Rami

17 juillet 2018 à 12h33



Visiblement, nos Bleus ont eu des soirées bien agitées.

Qu'il est formidable cet Adil Rami. En effet, il est devenu en l'espace de quelques semaines seulement l'un des footballeurs préférés des Français. Il faut dire qu'il ne manque pas d'humour et que visiblement, il n'est jamais le dernier pour faire n'importe quoi... Demandez donc à Denis Brogniart qui l'a reçu hier soir, sur le plateau du Mag.

Interrogé au sujet d'une certaine anecdote, Rami s'est totalement lâché !  «On était dans un restaurant, parce qu'une boîte de nuit, en période de Coupe du monde, c'est quasi impossible, et pour ceux qui le savent, on a la sécurité avec nous et c'est quand même très dangereux, commence à expliquer le joueur de Marseille. On était une quinzaine dans un restaurant, pépère. Et quand on est rentré, avec l'ambiance, on s'est mis à chanter dans les couloirs. Fidèle à moi-même, je me suis mis avec mon casque, nu, et je jouais à fortnite dans ma chambre. Dans les couloirs, ça chantait, ça chantait, et les mecs tapaient chambre par chambre pour réveiller».

Sentant la poudre, il décide alors de s'armer d'un extincteur au cas où. C'est alors que Mendy frappe à sa porte. Résultat, celui-ci arrose tout le monde au point que la sécurité se doit d'intervenir afin de tous les faire sortir, D.D. compris. En caleçon, le coach se retrouve donc à 4h du matin, sur le péron de l'hôtel. Si la scène a fait marrer tout le monde, Rami a tout d emême avoué avoir eu peur pour son avenir en EDF.