FAITS DIVERS

Kenya : les braconniers, bientôt sous le coup de la peine de mort !

16 mai 2018 à 14h10



Au Kenya, la législation concernant le braconnage va évoluer.

Selon l'agence de presse chinoise Xinhua, des braconniers Kényans risquent en effet la peine de mort. Citant le ministre du Tourisme, Najib Balala, il semblerait que les mesures et peines actuellement en place ne permettent pas de réduire ce type d'activité, illégales. En effet, au jour d'aujourd'hui, afin d'empêcher tout braconnage, le Kenya impose une amende de 200.000 dollars US. Certaines personnes risquent également la prison à vie. Mais visiblement, le risque vaut le coup, résultat, ils sont encore nombreux à s'aventurer dans ce genre de plan.

"Nos efforts ont permis la réduction du nombre de tueries de rhino de 85% et de 78% en ce qui concerne les éléphants. Cependant, nous continuons à régulièrement trouver des carcasses" déclarait il y a peu, le ministre Balala. Face à cela, le gouvernement a décidé de revoir sa copie. Sous peu, les braconniers capturés risqueront la peine de mort. Une sanction précise qui vise notamment à calmer les esprits et surtout, à assurer au Kenya que ses animaux sauvages y vivent en paix.