POLITIQUE

Les rodéos sauvages, bientôt sévèrement sanctionnés !

07 juin 2018 à 15h47
Crédit photo : LE PARISIEN




L’exécutif a décidé de partir en guerre contre les rodéos sauvages.

Chaque année, le retour des beaux jours est également synonyme de rodéos sauvages. Ainsi, motos, scooters et quads slaloment entre les voitures désespérant d'une part, les automobilistes à cause de la dangerosité de leur acte, mais également les riverains qui se plaignent de nuisances sonores. Pourtant interdits, ces rodéos sauvages sont d'ailleurs de plus en plus fréquents. En 2017, la police en aurait recensé pas moins de 8.700, soit une augmentation de 20 % en l'espace d'une année seulement. Résultat, un projet de loi est actuellement à l'étude, celui-ci prévoyant de pénaliser plus durement les auteurs de ces rodéos citadins.

Au programme ? Un an de prison et 15.000 euros d'amende : « le fait d’adopter, au moyen d’un véhicule terrestre à moteur, une conduite répétant de façon intentionnelle des manœuvres constituant des violations d’obligations particulières de sécurité ou de prudence » a d'ailleurs justifié Rémy Rebeyrotte, porteur du projet au sein de la majorité. Ces sanctions seraient également revues à la hausse si jamais des traces d'alcool ou de drogue étaient retrouvées puisque cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende seraient alors requis. « Ces peines sont avant tout dissuasives, l’idée principale est de lutter contre le sentiment d’impunité ressenti par ces jeunes et de décourager les fauteurs de troubles ».