SOCIETE

Port du voile : "Je ne veux pas d'une loi qui l'interdise dans la rue" assure Macron

16 avril 2018 à 14h15



Le président de la République s'est déclaré hostile à une telle loi.

Le port du voile continue de faire parler. En effet, à l'occasion de son débat télévisé avec Bourdin et Plenel, le président Macron a assuré être contre une loi qui interdirait le port du voile dans les rues. Cependant, celui-ci s'est déclaré en faveur d'une loi qui encadrerait mieux le port de ce voile. Le débat s'est ensuite dirigé vers... Les accompagnateurs/accompagnatrices de sorties scolaires. Doivent-ils oui ou non, avoir le droit de porter un signe religieux dans ces moments-là ? 

La réponse est assez compliquée... « Si elles sont en responsabilité pour l'école, elles n'ont pas à porter le foulard parce qu'elles sont sous la laïcité de l'Etat, si elles sont en fonctionnaires, en quasi-fonctionnaires ou en collaborateurs occasionnelles du service public, elles ne peuvent pas porter le foulard. Si elles sont dans un cadre qui est à côté de cela, elles sont citoyennes, elles ont leur identité, elles sont là et la société elle n'est pas laïque et leur permet d'avoir le voile ». a-t-il ainsi débuté, faisant référence aux récentes déclarations de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, qui souhaitait que les parents accompagnant en sortie scolaire, n'aient pas de signes religieux distinctifs.

« Pourquoi le voile nous insécurise ? Cela n'est pas conforme à la civilité qu'il y a dans notre pays. Nous sommes attaché à l'égalité entre l'homme et la femme. On doit l'expliquer, on doit convaincre. Je ne veux pas de loi qui l'interdise dans la rue, ce serait contre-productif. La société elle n'est pas laïque et doit leur permettre de porter leur voile. Ce que je veux c’est qu’aucune femme ne soit obligée de porter le voile. C'est une bataille pour l'émancipation » a-t-il finalement conclu.