FAITS DIVERS

Selon le président tchétchène, la France est responsable de l'attentat de samedi soir

14 mai 2018 à 16h35



Le président Tchétchène s'est une nouvelle fois distingué en renvoyant la faute de l'attentat sur la France.

Pointée du doigt depuis samedi soir, la Tchétchénie a décidé de réagir par l'intermédiaire de son président, le sulfureux Kadyrov. Adepte des réactions et provocations tapageuses, ce dernier a en effet assuré que la France était la seule responsable de l'attentat de samedi soir. Perpétré par un certain Hassan Azimov, ressortissant tchétchène ayant obtenu la nationalité française, cette attaque a provoqué la mort d'une personne, cinq autres civils ont également été blessés.

Pointée du doigt, Kadyrov a donc décidé de réagir, déclarant que c'était la France, sa culture et sa formation qui ont poussé ce jeune homme à l'extrémisme. Présentant ses condoléances à la famille, il a profité de l'occasion pour ajouter que si ce dernier avait vécu en Tchétchénie, ses déviances n'auraient jamais été : « Sachant cela, je considère important de faire remarquer que toute la responsabilité pour le fait qu’Hassan Azimov a décidé d’emprunter la voie de la criminalité revient entièrement aux autorités françaises. Il n’a fait que naître en Tchétchénie, mais il a grandi et a formé sa personnalité, ses opinions et ses convictions au sein de la société française. Je suis sûr que s’il avait passé son enfance et son adolescence en Tchétchénie, le sort d’Hassan aurait été différent. »

Ce petit Etat, situé au sud de la Russie, est connu pour sa proximité avec le Kremlin, mais également pour ses nombreux ressortissants combattants dans les rangs de l'Etat Islamique.