Terrorisme : des membres du GIGN, déployés en civil dans les trains

Le Parisien / Frédéric Dugit
07 juillet 2018
L'opération "Train Marshall" est officiellement lancée.

Une nouvelle mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. En effet, le gouvernement a assuré que des membres du GIGN seront déployés de manière civile et anonyme dans certaines lignes de trains, et ce, afin d'assurer toujours plus de sécurité aux usagers. « Ils voyageront tous les jours, dans les trains circulant sur l’ensemble du territoire, de façon aléatoire ou de façon plus ciblée en fonction de l’état de la menace. L’objectif est d’être efficace et de rassurer la population. Ces militaires du GIGN se mélangeront parmi les voyageurs en toute discrétion. Ils seront au moins deux par train » a ainsi expliqué le colonel Ghislain Réty, chef du bureau de la défense et de la sécurité nationale au sein de la Direction générale de la gendarmerie nationale.

Baptisée "Train Marshall", cette opération s'inspire en fait de l'opération américaine "Air Marshall", via laquelle des membres des forces spéciales américaines voyagent incognito dans des avions, prêts à intervenir. Spécialement entraînées, ces forces d'intervention seront donc spécialisées dans ce type d'opération qui se voudra à risque. Pour rappel, le 21 août 2015, un véritable carnage a été évité de justesse dans un Thalys bondé reliant Amsterdam depuis Paris après que des voyageurs aient décidé d'agir. Un événement qui aura servi de déclic aux autorités afin de mettre en place une telle mesure.