DIVERS

Violée puis brûlée vive, retour sur le calvaire d'une jeune indienne de 16 ans.

07 mai 2018 à 14h55
Crédit photo : SAJJAD HUSSAIN / AFP




En Inde, une nouvelle affaire sordide choque l'opinion.

En Inde, la situation ne semble pas s'arranger. En effet, après l'horrible viol et meurtre d'une fillette de huit ans par huit hommes, la classe politique a décidé de remettre au goût du jour la peine de mort pour les violeurs d'enfants âgés de moins de 12 ans tout en augmentant les autres peines. Cependant, si la population a semblée satisfaite d'une telle annonce, les faits eux, montrent le contraire.

Il y a quelques jours, une jeune adolescente de 16 ans vivant dans l'Etat du Jharkhand (Est du pays) a en effet été kidnappée puis violée par deux hommes. En rentrant chez elle, celle-ci raconte son histoire à ses parents qui convoquent le conseil du village - le conseil du village se substituant souvent à la justice puisque le procédé est beaucoup plus rapide et bien moins coûteux. Après délibération, les deux suspects seront condamnés à verser 50.000 roupies à la famille et à... Cent abdominaux.

Énervés de s'être fait balancer, les deux hommes se rendent ensuite chez la famille et battent parents et enfants avant d'asperger la jeune fille, violée, d'essence. Dimanche, le chef du village et le principal suspect de cette affaire ont été arrêtés par la police. Chaque année, 40.000 viols sont dénombrés en Inde, bien que ce chiffre est relativement bas par rapport à la réalité puisque la culture du silence fait partie intégrante de l'Inde.